Milos island, hotels apartment studios Greece Catacombes


German French English Italian Greek
Venus de Milo
Hôtels - Chambres/Appartements/Studios - Villas for Rent - Moulins à vent
Camping - Location de voitures - Restaurants - Wedding planning - Plages
Excursions - Agences de Tourisme - Terrains à vendre - Agritourisme
EMPLACEMENT - VILLAGES - RENSEIGNEMENTS - MONUMENTS - GEOLOGIE - HISTOIRE - LIENS - PLAN DU SITE
 
Musée Archéologique - Musée Folklorique - Musée des Minéraux - Catacombes
Musée Ecclésiastique - Eglises - Theiorichia - Fêtes
 
   
 
Milos Catacombes
     
Milos Catacombes
Milos Catacombes
Milos Catacombes
   
   
Milos Catacombes   Milos Catacombes   Milos Catacombes  
      Milos Catacombes    
(Cliquez sur les photos svp)

Les catacombes de Milo se situent à proximité du site archéologique, au sud-sud-ouest du village de Trypiti, sur une pente relativement abrupte à 150 mètres au dessus du niveau de la mer. C’était un lieu de rassemblement des premiers Chrétiens. Ils y remplissaient leurs devoirs religieux et enterraient leurs morts loin des regards des idolâtres de l’époque et des persécuteurs. Ce sont les plus grandes de Grèce et parmi les plus remarquables dans le monde, avec celles de Rome et celles des Lieux Saints.

Elles ont été creusées dans une roche relativement tendre, du tuf d’origine volcanique et constitue un superbe monument du début du Christianisme. Elles prouvent que cette religion était connue sur l’île dès le premier siècle avec une expansion importante au 3ème et 4ème siècle (selon Ludwig Ross, 1843). Cette théorie de Ross paraît logique car les relations commerciales de Milo avec Rome et avec le reste du monde étaient à cette époque très développées comme le rapportent Livius et Pline.

Les catacombes furent découvertes par des voleurs d’antiquités et ne furent connues qu’après leur pillage en 1840. Elles sont au nombre de trois et, avec cinq couloirs et une chambre mortuaire, forment un dédale d’une longueur totale de 185 mètres. Elles avaient plusieurs issues mais une seule est utilisée aujourd’hui, celle de la deuxième catacombe ou catacombe dite «des prêtres» par laquelle peuvent pénétrer les visiteurs.

A l’intérieur des catacombes, de part et d’autre, des cavités ont été creusées un peu en hauteur dans la paroi des murs. Des sépultures se trouvaient à l’intérieur de ces niches et sur le sol. D’après Anna Pétrochilou (1972) on dénombre aujourd’hui 126 de ces cavités et on estime à quelques milliers le nombre de morts qui y ont été enterrés. Il y avait devant chaque tombe une petite lampe à huile aujourd’hui remplacée par des lampes électriques qui éclairent discrètement le lieu et recréent l’atmosphère de l’époque.

Sur les tombes des personnages les plus importants, on dessinait des symboles chrétiens ou on gravait des inscriptions. Ce sont ces inscriptions qu’étudièrent Ludwig Ross (1843) et Iorgos Sotirios (1927) mais la plupart n’ont pas résisté à l’usure du temps.

Une telle inscription est encore visible dans la 2ème catacombe, 6ème cavité à droite. C’est l’épigraphe des prêtres d’où le nom de la salle. Dans la même catacombe, à peu près au milieu, un tombeau en forme de sarcophage a été creusé dans le roc. On pense que c’est la tombe d’un des premiers martyrs de la chrétienté et qu’elle servait d’autel pendant la liturgie.

L’utilisation des catacombes par les premiers Chrétiens s’arrêta peu après la signature en 313 ap. J.C. de l’Edit de Milan par l’Empereur Constantin reconnaissant l’existence légale du Christianisme ou peut-être avec la destruction de la cité antique de Klima par des tremblements de terre au 5ème ou 6ème siècle ap. J.C.


Musée Archéologique - Musée Folklorique - Musée des Minéraux - Catacombes
Musée Ecclésiastiquev - Eglises - Theiorichia - Fêtes


 
Analyse conseillée:
1024x768
© Mallis Publishings Réalisation: Edition Mallis
photos: Nikos Vitsovits
contactez-nous
Milos